samedi 30 janvier 2010

Kofi Codjia ,un arbitre pas vraiment ‘’bénin’’ !



L'heure était à l'apaisement. Une décision arbitrale est venue annihiler tous les gestes de fair-play entrevus jusque-là sur la pelouse du stade national d'Ombaka , jeudi dernier, L'Algérie a terminé la CAN-2010 sur une fausse note teintée du rouge égyptien en s’inclinant 4-o.
On était loin de s'imaginer que l'homme en bleu était celui qui allait faire la différence en faisant sortir deux joueurs des Verts avec un penalty en prime et, en subprime, leur gardien de but, L'arbitrage a été au-dessous des attentes, Le ‘’béninois’’ a marqué sa préférence dès le début. Il suffit de revoir la rencontre pour s'en convaincre. Mais cet arbitre qui vient nous rappeler la fragilité de la raison et le haut degré de l'à-peu-près et de l'incorrection en terre africaine n'est pas venu seul sur le terrain. Ni par hasard. Cette chose, les nôtres l'ont sous-estimée, ou plutôt ils ne l'ont même pas sentie venir, exactement comme ils n'ont rien senti venir la veille da la mascarade du Caire oubliant que certains pays excellent dans l'art de l'influence, des coulisses et des basses affaires. Au lieu d'intervenir par téléphone dans des émissions télévisées, comme n'importe quel téléspectateur, nos ministres devraient s'occuper à jouer d'abord leur rôle de politicien , et bien suivre l’exemple des jeunes qui ont investi la rue de manière spontanée dès le coup de sifflet final de l’arbitre de la rencontre et s’est montrée ainsi digne de cette équipe qui lui a procuré tant de joie et de sensation au cours de cette CAN., avec des drapeaux à la main et des écharpes aux couleurs nationales, les inconditionnels des Verts dont certains étaient drapés de l’emblème algérien ont tenu à scander le slogan habituel «One, two, three, viva l’Algérie» ainsi que des chants à la gloire de l’équipe nationale.
La réaction des fans algériens, pour aussi bizarre qu’elle puisse paraître, dit tout le respect qu’impose désormais une équipe altière, digne dans la défaite, cruellement stoppée dans son élan par un referee que d’aucuns ont trouvé pour le moins complaisant avec les «pharaons».

mercredi 27 janvier 2010

Algérie-Egypte ,oooooooooooon refait le match !!


Il y eut Algérie-Egypte en Algérie, puis Egypte-Algérie en Egypte , puis Algérie-Egypte au Soudan , puis jeudi prochain , Egypte-Algérie en Angola pour trouvailles ‘’entre frères’’ ,
Plus de deux mois après le match d’appui qualificatif pour le mondial 2010 en Afrique du Sud, disputé, le 18 novembre, à Khartoum, et qui a permis aux Algériens de retrouver la Coupe du Monde, les "Verts" retrouveront sur leur chemin les "Pharaons" d’Egypte, avec cette fois-ci l’enjeu de taille de valider son billet pour la finale de la CAN 2010.
L’Algérie a décroché son billet pour le dernier carré après son succès haut la main devant le favori N.1 du tournoi, l’équipe de la Côte -d’Ivoire (3-2), dimanche, à Cabinda, alors que l’Egypte a disposé, lundi, du Cameroun à Benguela (3-1).
Les Egyptiens, eux, auront à cœur de laver l’affront de Omdorman face aux Algériens qui leur avaient barré la route de la Coupe du monde alors qu’ils croyaient avoir le ticket en poche. En allant en Angola, Shehata et ses joueurs ont juré de rendre le sourire à leur gouvernement et leur peuple en ramenant une troisième fois le sacre africain au Caire. Ce n’est que par cet exploit qu’ils pourraient atténuer l’amertume de leur peuple non encore remis de la débâcle de Khartoum. C’est pourquoi cette explication algéro-égyptienne au-delà de son aspect sportif lié à la rivalité légendaire entre deux équipes de foot, revêt, depuis novembre dernier, une dimension éminemment politique. Le caillassage sauvage du bus de l’équipe nationale juste à sa sortie de l’aéroport à la veille du match retour au Caire, le 14 novembre dernier, qui a choqué le monde entier, a fait basculer la confrontation entre les deux sélections de son cadre sportif vers une crise médiatique entre deux pays, voire même une crise diplomatique qu’on ne voulait pas assumer officiellement. Le fait est que les ambassadeurs des deux pays avaient été convoqués par les deux gouvernements. Signe de cette brouille entre l’Algérie et l’Egypte, les deux diplomates – algérien et égyptien – n’ont pas encore repris leurs postes respectifs à Alger et au Caire. Ironie du sort et du sport… Et ce quatrième match en Angola tombe à point nommé pour remettre les compteurs sportifs et diplomatiques à zéro , pourquoi pas ?

dimanche 17 janvier 2010

dix-huitième anniversaire de l’assassinat de Boudiaf : Où va l’Algérie ?


certain 14 janvier 1992 après la démission du président Chadli Bendjedid et au moment où le FIS soufflait sur les braises voulant s’emparer du pouvoir. A cette époque et face à la perte de repères, l’Algérie semblait comme égarée. Répondant spontanément à ce qu’il considérait comme « un appel du pays », il est revenu après son exil marocain pour que l’Algérie retrouve le chemin qu’elle venait de perdre, la lumière qui allait la guider pour éviter l’obscurantisme qui voulait l’envelopper de ses ténèbres.
Dès son arrivée, il a tendu la main à tous ceux qui voulaient la prendre. Il apparaissait en effet paradoxalement comme un homme neuf susceptible de sortir le pays de l’impasse. Souhaitant une Algérie démocratique tournée vers la modernité, il disait vouloir mettre fin à la corruption qui gangrenait l'Etat. Mohamed Boudiaf est né le 23 juin 1919 à Ouled Madi, dans l'actuelle wilaya de Msila. Il a adhéré au Parti du peuple algérien (PPA) de Messali Hadj, puis participe à la création de l’Organisation spéciale (OS). Il a fait partie comme coordonnateur général du « groupe des 22 » qui organise la préparation de la lutte armée. Le 22 octobre 1956, il est arrêté avec d'autres chefs du FLN par l'armée française suite au détournement de l’avion civil marocain qui le menait vers la Tunisie.
Avant son assassinat, le 29 juin 1992, lors d’une conférence des cadres qu’il tenait à Annaba, il a prononcé ses dernières phrases : « L'être humain a une vie courte. Nous mourrons tous demain. Pourquoi courir derrière les responsabilités ? Observons les nations développées comment elles nous ont dépassés ? Grâce à la connaissance... » C'était fini pour l’espoir qu’il avait suscité pour le peuple algérien et la jeunesse qui avait cru au changement. En 166 jours, Mohamed Boudiaf avait su redonner confiance au peuple algérien, et pour lui rendre un dernier hommage, la population force tous les barrages et pour la première fois occupe la présidence de la République. Un million d'Algérois vont l’accompagner jusqu’à sa dernière demeure.

lundi 11 janvier 2010

Nouvel an berbère 2960 ; Assougas Yahla * !


Ce fut le 1er Yennayer, il y a, 959 ans avant Jésus Christ, que le Roi Chachnak a trôné à Siwa « Egypte » ( c’est une pure coïncidence) et détrôné son Roi. Ce fut, à partir de cette date que le calendrier berbère a été mis en marche, pour la première fois. Yennayer est le premier jour de l'an du calendrier agraire utilisé depuis l'antiquité par les Berbères à travers la Numidie. Il correspond au premier jour de janvier du Calendrier julien, qui aujourd'hui est décalé de 13 jours par rapport au Calendrier grégorien, soit le 14 janvier de chaque année. Suite probablement à une erreur des premières associations culturelles qui ont prôné le retour à cette fête traditionnelle, menacée de disparition, l'opinion que la date traditionnelle est le 12 janvier est très répandue surtout en Algérie ,
Chez moi dans les Aurès le repas de yennayer ( امنسي ان يناير)doit être de bon augure. Elle est en premier lieu marquée par la consommation d’un repas riche ,ce qu'on appelle en chaoui, ‘’achekhchoukh’’ avec du poulet et des légumes secs.
Tous les convives doivent sortir de table rassasiés afin que l’année soit prospère, dans certain villages des Aurès on utilise encore le balai de bruyère ,On procède au changement des pierres de la cheminé (inguen nou kanun), la veille, la maison est méticuleusement nettoyée et embaumée à l’aide de diverses herbes (bkhour) et branches d’arbres (pin, etc.). il est préférable, lorsque arrive Yennayer, que toute entreprise en cours soit terminée, par exemple un ouvrage sur le métier à tisser , un tapis ou Kachabia , dans la Kabylie et l'oranie les enfants se déguisaient (chacun confectionne son propre masque) et parcouraient les ruelles du village. Passant de maison en maison, ils quémandaient des beignets sfendj ou des feuilletés de semoule cuits lemsemmen pour qui les gens s’obligent de donner , à Tlemcen on organise un carnaval ,’’ Ayrad’’, littéralement synonyme de Lion, est organisé par une dizaine de jeunes, la nuit de Yennayer. Vêtus de «Hidoura» peaux de bœuf ou de chèvre, ils sillonnent les ruelles du village sous les percussions des Bendirs .
Alors à l'occasion de Yennayer je souhaites à tous les Amazigh , un bon Yennayer et Assougas yahla
*Assougas Yahla ( Bonne année en Chaoui ) ,

هادي تبهديلة وما زال مازال


L'Algérie a produit un niveau de jeu d'une faiblesse criarde, marquée par au moins deux grosses bourdes du gardien Chaouchi qui passe du statut de héros à celui de maillon faible sans transition , un 3-5-2 désastreux , Zaoui complètement ‘’Out’’ ; Saïfi pas concerné , résultat des course 3-0 humiliant L’accès aux quarts de finale devient désormais très difficile avant deux prochaines rencontres face au Mali et à l’organisateur angolais.

Antar Yahia absent, Saifi et Megheni remplaçants contre le Malawi


PS :Désolé Tunisino c’est plus fort que moi .

samedi 9 janvier 2010

قتيل وتسعة جرحى من منتخب الطوغو المشارك في كأس إفريقيا بأنغولا


أعلنت الفدرالية الطوغولية لكرة القدم أن سائق حافلة المنتخب المشارك في كاس الأمم الإفريقية بانغولا قد لقي مصرعه على إثر حادثة إطلاق النار عليها مساء الجمعة، فيما أكدت إصابة تسعة أعضاء آخرين من البعثة بجروح متفاوتة.

• وقال موقع "20 دقيقة" الفرنسي إنه "بعد عدة ساعات من الحادثة، أكدت الفيدرالية الطوغولية لكرة القدم مقتل سائق الحافلة المقلة لبعثة منتخب الطوغو المشارك في نهائيات كاس إفريقيا بانغولا".

• وأضاف الموقع نقلا عن الفيدرالية إن "تسعة أعضاء من البعثة قد اصيبوا خلال الهجوم المسلح على الحدود بين كونغو برازافيل وأنغولا".

وكانت حافلة منتخب الطوغو قد غادرت الكونغو لتلتحق بانغولا من أجل المشاركة في كأس الأمم، عندما تعرض لإطلاق نار كثيف من رشاشة متمردين بعد ظهر يوم الجمعة
هدا وقد سارع إلا تحاد الانغولي إلي الاستعانة بخبير من مصر هدا الأخير تمكن في وقت وجيز من حل لغز هدا الاعتداء بعد معاينة مصرح الجريمة وجزم الخبير المصري ا ن اللاعبين الطوقوليين هم من أطلق النار علي زملائهم وان الزجاج كسر من الداخل بعدها سارعت الصحافة الانغولية إلي سب الشعب الطوقولي وشهداءه كما قام نجل الرئيس الانغولي بالتصريح التالي
و يكرهونا ليه ويغيرو منا ليه دول بلطجية
أنغولا تتفوق على مصر ضمن مسابقة أحسن استقبال بسبب
استعمالها لوسائل متطورة بالسلاح تليها طبعا أم الدنيا في المركز الثاني باستعمالها وسائل بدائية (المنجنيق) أما المراتب الأخيرة تضم السودان الجزائر لأنهما يستقبلان
الضيوف بالورود و تبقى المنافسة مفتوحة لاستعمال وسائل أكثر تطورا مثل الصواريخ و المدافع و بالتوفيق لمصر في المناسبات القادمة انشاء الله .

vendredi 8 janvier 2010

وا عجبا لمصر كم فيها من المضحكات لكنه ضحك كالبكاء


Vous connaissez la dernière blague égyptienne en date ? ils ont un humour ravageur ; les participants du convoi ‘’Viva palestina’’ serait des dealeurs transportant du cannabis et de la coc au palestiniens (?!!) .
le convoi d’aide humanitaire transportant de la nourriture et des fournitures médicales est arrivé dans la bande de Gaza, près d’un mois après qu’il ait entrepris son voyage depuis l’Angleterre , arrivé au frontières palestiniennes les membres du convoi ont été surpris par la discision égyptienne de permettre seulement à 139 véhicules d’entrer dans Gaza par le passage de Rafah, et d’imposer aux 59 autres véhicules à passer par Israël, discision injustifié estiment les humanitaires d’autant plus que tous les produits transitant d’Egypte vers Gaza en passant par le territoire israélien sont lourdement taxés par les douanes israéliennes, (lesquelles reversent très probablement des « ristournes » à leurs homologues égyptiens) des affrontement se sont tout de suite éclatés et ont duré pendant deux heures de façon intermittente. Plus d’une cinquantaine d’activistes ont été blessés, de même qu’une dizaine de membres de la sécurité égyptienne, au même moment et à l’autre côté des frontière des échauffourée ont éclatées entre des palestiniens et des garde-frontières égyptien , ces derniers ont ouvert le feu faisons que quinzaine de blessés parmi palestiniens ,on parle aussi d’un garde-frontière égyptien mort .
Pour rappel Le convoi, conduit par George Galloway, député britannique, avait déjà été retardé de plus d’une semaine après que lui-même et une délégation de députés turcs aient échoué à convaincre les Egyptiens à changer d’avis, Le convoi de près de 200 véhicules était arrivé en Egypte dans la ville portuaire de Al-Arish ce lundi, après un différent avec le Caire sur la route à suivre,mais l’arrivée du convoi à Al-Arish a été possible après un âpre conflit entre ses organisateurs et le gouvernement égyptien qui avait interdit le passage vers le Sinaï en Egypte depuis la Jordanie en prenant un ferry, obligeant le convoi à repartir vers le nord en direction du port syrien de Lattaquié.
Pour revenir à notre blague il faut rappeler que Le mur entre l'Egypte et Ghaza fait polémique et la confusion règne encore , le régime de Moubarak est de plus en plus critiqué par d'organisations de droits de l’homme et surtout arabes et musulmanes, qui lui reprochent de coopérer avec Israël dans le blocus imposé depuis plus de deux ans au territoire palestinien contrôlé par le Mouvement de la résistance islamique, face à cette situation le régime égyptien comme d’habitude a fait mouvoir sa propagande ,mais cette fois ce n’est pas un présentateur TV en mal d’audience ,ni même une ancienne danseuse ménopausée , qui sont mis à contribution mais il s’agit du conseil de recherche islamique d'Al-Azhar, considéré comme la plus haute autorité de l'islam sunnite (vraiment ??), qui a pris en charge la lourde responsabilité de justifier la construction du mur égyptien son argumentaire se base sur le droit de l'Egypte à prendre les mesures qu'elle estime nécessaires pour protéger ses frontières et assurer sa sécurité. Au passage, le collège des ouléma d'Al-Azhar - au nombre de vingt-cinq - tente de discréditer les Palestiniens qui creusent ces tunnels, en les accusant de s'adonner à un trafic de drogue (???) , après avoir gratifier les algériens de qualificatif de ‘’ mécréants’’ voici le tour des pauvres ghazaouis d’être des ‘’narcotrafiquants’’ , Et quand la bêtise n'ose pas aller toute nue, la robe qui l'habille le mieux, c'est l'humour !!!!!!!!! .

dimanche 3 janvier 2010

Antar yahia meilleur joueur arabe 2009


video
La vidéo en haut je l’ai prise cet après-midi , à 40 mètre de chez moi , le vieux à la barbe gris au lunette se trouve être le père de Antar Yahia ,le joueur de l’équipe nationale , il viens de rendre visite à ces proches (son oncle) qui habite à quelques encablures de la maison de votre serviteur ,imaginez la surprise de ces jeunes dont Antar yahia est une idole , qui viens juste d’être élu meilleur joueur arabe une consécration amplement méritée au vu du récent parcours de l’international algérien durant les éliminatoires.
Antar Yahia, le défenseur de Bochum (D1 allemande), auteur du but de la qualification de l’Algérie pour le Mondial face à l’Egypte à Khartoum (Soudan), vient d’ être élu joueur arabe de l’année 2009, à l’issue du sondage organisé par la chaîne de télévision satellitaire MBC.
En effet, l’international algérien a récolté plus de la moitié des voix exprimées par le million de participants au vote organisé par MBC. L’Algérien devance l’Egyptien, Mohamed Aboutrika, le meneur de jeu des Pharaons et juste derrière l’Egyptien, on ret-rouve le second Algérien, Rafik Saïfi puis le Soudanais Haïthem Mustapha.
Interrogé en direct par Mustapha Agha, l’animateur de l’émission «Sada El Malaïb» de la chaîne MBC, le désormais meilleur joueur arabe 2009, dira: «C’est un grand honneur pour moi, pour mon pays et pour mes parents. Je tiens à remercier tous ceux qui ont voté pour moi. Je salue les Algériens et l’ensemble des fans à travers le monde arabe. Je suis fier de cette consécration.» Le fougueux défenseur algérien n’a pas oublié d’ajouter: «Mon grand souhait, est de faire honneur au football arabe lors de la prochaine CAN-2010 et surtout lors de la Coupe du Monde prévue en Afrique du Sud l’été prochain.»
C’est donc une juste consécration pour ce très volontaire et courageux joueur de l’Equipe nationale. Cette distinction tombe à point nommé pour avoir des répercussions psychologiques positives sur le joueur, ménagé pour une blessure. Il est utile de rappeler que Antar Yahia a contracté récemment une blessure qui l’oblige à quelques jours de repos. Et aux dernières nouvelles, l’état de santé du défenseur international algérien de Vfl Bochum, s’améliore, selon l’entourage de l’Equipe nationale.
D’ailleurs, le buteur décisif du match de Khartoum n’a plus joué depuis le match d’appui face à l’Egypte, qualificatif pour le Mondial-2010, disputé le 18 novembre dernier à Oum Dormane (Soudan) en raison d’une blessure au genou.
L’auteur du but victorieux face à l’Egypte s’est entraîné normalement, au début de ce stage des Verts à Castellet en exécutant tous les exercices, sans ressentir la moindre douleur. Soumis à des tests concluants de la part du staff médical de l’EN, qui ne s’est toutefois pas encore prononcé de manière définitive sur sa participation au rendez-vous continental, l’entourage des Verts estime enfin qu’à ce rythme, rien ne pourrait l’empêcher de prendre part à la prochaine CAN.
On en saura plus, dès aujourd’hui, ou au plus tard, demain, après que le défenseur des Verts effectue une IRM pour déterminer avec exactitude l’évolution de sa blessure.